OFFRE SPECIALE FETES DE NOEL : Un cadeau pour toute commande supérieure à 50 Euros - Livraison OFFERTE en France à partir de 70,00 €

Précautions et Alimentation de la Mère pendant l’Allaitement

Publié par Marie le

Précautions et Alimentation de la Mère pendant l’Allaitement

La lactation est une continuation de l'alimentation que le fœtus reçoit à l'intérieur de l'utérus. Dans les deux processus, l'alimentation maternelle joue un rôle actif dans la composition du lait et l'apport de nutriments au nouveau-né.

Si vous avez des doutes, nous vous avons concocté précédemment un articlevisant à vous accompagner pendant la grossesse. Les besoins nutritionnels du nouveau-né sont plus élevés qu'à tout autre stade de développement.

Votre poids après l'accouchement :

Après l'accouchement, il y a une baisse progressive du poids. Si vous souhaitez obtenir une diminution supplémentaire, il n'y a aucun inconvénient à suivre un régime modéré et hypocalorique encadré, et à faire de l'exercice physique. Les régimes très hypocaloriques sont contre-indiqués chez les femmes qui allaitent.

 Perte de fois femme ayant accouché - Abracadabra Bébé

Consommer plus ou moins de calories ?

Les calories qu'une mère consomme pendant l'allaitement sont un peu plus élevées que celles consommées en dehors de cette période. Il est admis qu'une maman qui allaite a besoin de 300 à 500 kcal supplémentaires par jour pendant les six premiers mois d'allaitement, et de 400 kcal supplémentaires jusqu'à ce que l'enfant ait 1 an. Ces besoins particuliers peuvent être satisfaits en suivant un régime alimentaire normal tout au long de l'allaitement.

 

Doit-on boire davantage ?

Vous n'avez pas besoin d’augmenter votre consommation de liquide pendant l'allaitement. Vous devriez boire de la même manière que d’habitude. Si voua ne buvez pas assez, vous aurez vite soif. Pour les personnes qui ne boivent pas suffisamment hors grossesse et allaitement, réservez-vous une bouteille, et fixez-vous comme objectif qu’elle soit par exemple bue entre le levé et le goûter, ainsi, vous êtes sûr de ne pas être en sous-hydratation. Et même une fois la période d’allaitement terminée, vous pouvez garder cette habitude.

 femme qui allaite - Abracadabra Bébé

Les graisses, doivent-elles être limitées ?

L'apport en matières grasses pendant la lactation, en proportion de l'apport énergétique total, doit être égal à celui recommandé pour la population générale. Les acides gras oméga-3 (provenant des noix et de préférence du poisson bleu) doivent être pris en quantités suffisantes, et ce, pour la continuité du développement normal surtout concernant le cerveau, les yeux et les oreilles de votre bébé.

 

Doit-on prendre des compléments alimentaires pendant l’allaitement ?

Les femmes en bonne santé et qui ont une alimentation équilibrée n'ont généralement pas besoin de complément alimentaire en vitamines pendant cette période. Elles doivent cependant maintenir un apport quotidien adéquat en calcium et en vitamine D, nutriments qui passent dans le lait. Les aliments riches en calcium doivent être consommés. Si cela n'est pas possible, il est conseillé de prendre un supplément de calcium. De la même manière, une consommation adéquate de vitamine D, également présente dans les dérivés laitiers, doit être assurée.

Malgré cela, la carence en vitamine D chez les mères allaitantes est courante. Il est donc recommandé que la mère allaitante et l'enfant soient exposés (visage et bras complet au moins, si possible) au soleil au moins 30 minutes par jour. Bien évidemment, on ne pourra certainement pas mettre ses bras au soleil en hiver. A moins d’avoir une véranda. Quoiqu’il en soit, il convient de sortir le plus possible, prendre l’air, et le Soleil !

 Complément alimentaire allaitement - Abracadabra Bébé

Doit-on continuer notre cure de fer ?

Les suppléments de fer ne sont nécessaires que chez les femmes qui souffrent d'anémie ferriprive, parfois comme complication de l'accouchement. Les femmes en bonne santé, avec un accouchement normal n'ont pas besoin de ce supplément. Cependant, certaines études conseillent de donner des suppléments de fer pendant l'allaitement pour récupérer les pertes lors de l'accouchement, et les besoins accrus de l'enfant allaité.

La vitamine C améliore l’assimilation du fer. Le lait et ses dérivés font l’effet inverse, c’est pour cette raison, que si vous êtes sujette à une anémie ferriprive, réduisez votre consommation de lait et produits laitiers, ou consommez-les séparément des autres aliments.

 

Et le sel dans tout cela ?

Les besoins en iode d'une femme qui allaite sont presque le double de ceux d'un adulte en bonne santé, car en plus de répondre à ses propres besoins, elle doit veiller à ce que le bébé reçoive de l'iode par le lait. Les besoins en iode des femmes allaitantes sont estimés à 250-300 µg/jour. Étant donné que la consommation de sel peut être réduite pendant cette période (le sel iodé est la source d'iode recommandée pour tout le monde), un supplément de 200 µg d'iode par jour sous forme de comprimés est recommandé. Toujours sur avis médical.

Le sel de table iodé ne couvre que la moitié des besoins durant cette période. Il n'y a pas de restrictions spécifiques sur la consommation de sel en raison du fait que vous allaitez. Néanmoins, ne vous mettez pas à une double dose de sel. Comme dans tout, il y a des qualités et des provenances à privilégier, et le sel rose de l’Himalaya par exemple, compte beaucoup d’atout en comparaison à un sel fin de table ordinaire.

 Sel et femme enceinte - Sel et femme qui allaite - Sel et alimentation saine - Abracadabra Bébé

Quels sont les aliments à limiter ou à éviter pendant l'allaitement

  • Poisson. Presque tous les poissons et crustacés contiennent des quantités faibles mais significatives de mercure. Bien que cette quantité ne devrait pas mettre les adultes en danger, elle pourrait altérer le développement du cerveau du bébé puisque le mercure peut être concentré dans le lait maternel. La Food and Drug Administration américaine (FDA) recommande aux femmes qui allaitent :
  • Eviter la consommation d'espadon, de maquereau et de requin.
  • Mangez jusqu'à 300 grammes par semaine de poisson ou de crustacés à faible teneur en mercure, comme les crevettes, le thon en conserve, le saumon et la morue.
  • Aliments associés à un risque accru d'infections gastro-intestinales. Certains aliments comme la mayonnaise, les fromages frais, etc…  peuvent être facilement contaminés par des bactéries, étant une source fréquente d'infections gastro-intestinales, surtout en été. Par conséquent, ils doivent être évités pendant l'allaitement. Ne parlons pas de viande hachée ou carpaccio.
  • D'autres repas, il est possible que certains aliments donnent un mauvais goût au lait et que le bébé peut moins téter, s'ils sont consommés par la mère. En principe, il n'y a pas d'aliment à éviter pour cette raison, et c'est la mère qui doit évaluer si l'enfant boit vraiment moins de lait lorsqu'elle mange certains aliments. Dans ce cas, vous devez le supprimer.

 Femme qui allaite - Abracadabra Bébé

J’ai mal à la gorge, puis-je prendre des médicaments ?

La plupart des médicaments sans danger pendant la grossesse le sont pendant l'allaitement, bien qu'il existe des exceptions. Par conséquent, avant de consommer tout médicament, vous devriez consulter votre médecin, voire même votre pédiatre qui pourra vous conseiller sur des alternatives.

 

Invitée à une fête, puis-je boire un verre d'alcool ?

Une partie de l'alcool consommé peut passer dans le lait. En général, il est recommandé d'attendre 2 heures pour allaiter pour chaque boisson alcoolisée consommée (un verre de vin, une pinte de bière, …). Par exemple, si vous buvez une bière, attendez 2 heures, mais si vous buvez 2 bières, attendez 4 heures. D'autres médecins recommandent de boire au plus une boisson alcoolisée par jour. Chez Abracadabra Bébé, nous bannissons complètement l’alcool.

 

Accros à mon café, je peux en boire lorsque j’allaite ?

La caféine peut partiellement passer dans le lait. Pour cette raison, il n'est généralement pas recommandé de boire plus d'un café par jour. Certains enfants sont particulièrement sensibles et dorment mal ou deviennent très irritables si la mère boit du café pendant l'allaitement.

 

Quelle recommandation par rapport au tabac ?

L'arrêt du tabac est recommandé en toutes circonstances. Bien entendu, il ne faut pas fumer en présence de bébé. Cependant, il n'y a aucune contre-indication à arrêter de fumer pendant l'allaitement.

 

Vous êtes végétariennes ?

Les femmes qui ne consomment aucun type de viande, de poisson ou de produits laitiers, en plus des suppléments de calcium et de vitamine D, doivent prendre des suppléments de vitamine B12.

 Femme alimentation fruits et légumes - Abracadabra Bébé

Conseils généralistes d'alimentation pendant l'allaitement :

  1. Pendant l'allaitement, la mère a besoin de boire de l'eau, du lait et des jus frais maison. De même que des soupes maisons.
  2. Les besoins en calories sont plus élevés et la mère qui allaite devrait manger des aliments à haute teneur énergétique.
  3. Il est conseillé de manger au moins 5 repas par jour.
  4. Une alimentation variée comprenant tous les aliments est conseillée.
  5. La consommation de boissons contenant de la caféine doit être évitée ou réduite autant que possible.
  6. L'alcool et le tabac doivent être évités. Au mieux bannis.
  7. Les mères fumeuses ont des besoins accrus en vitamine C et en iode.
  8. Les médicaments ne doivent être pris que lorsqu'ils sont essentiels, et doivent être vérifiés s'ils sont compatibles avec l'allaitement. Uniquement sur prescription de votre médecin.
  9. Il est conseillé de ne pas commencer un régime hypocalorique (pauvre en calories) pendant l'allaitement, bien qu'il n'y ait pas de contre-indication à une diminution modérée de ceux-ci. Les mères qui allaitent, et qui consomment moins de 2 000 calories par jour sont à risque de carences en vitamines et minéraux.
  10. Les produits à base de plantes, les plantes médicinales ou les compléments nutritionnels non-pharmacologiques, doivent être consommés uniquement en connaissance de cause. En règle générale, les produits issues de la nature ont des meilleurs bienfaits pour la santé, mais doivent être connus et pris quotidiennement avant votre grossesse. Dans la plupart des cas, leur composition est inconnue et parfois, ils contiennent des substances qui agissent comme des hormones et peuvent être nocives.
  11. Le dépistage des carences alimentaires doit être effectué pendant la grossesse, de préférence au cours du premier trimestre. Si des carences dans les habitudes alimentaires sont détectées, les professionnels de santé doivent proposer un accompagnement individuel pendant la grossesse, ainsi que pendant l'allaitement.
  12. Un supplément multivitaminé et minéral est recommandé pendant la grossesse et pendant l'allaitement pour les femmes qui ne consomment normalement pas une alimentation adéquate, et pour les femmes dans les catégories à risque, les fumeuses, et les consommatrices d'alcool ou de drogues.
  13. L'American Academy of Pediatrics conseille 400 unités de vitamine D par jour pour tous les enfants allaités.
  14. Les suppléments de vitamine B12et d'acide folique sont recommandés à toutes les mères végétariennes.
  15. Les mères qui allaitent devraient recevoir un supplément minimum de 200 microgrammes d'iode tout au long de l'allaitement

 Femme qui allaite - Allaitement heureux - Abracadabra Bébé

Bien que cet article soit réalisé sur les travaux de médecins, il s’agit d’un contenu purement indicatif, et sans valeur thérapeutique ou de diagnostic. Seul un RDV chez un professionnel de santé répondra à vos questionnements en fonction de votre santé et de celle de votre bébé.

← Article précédent


  • Merci pour ton article très complet et facile à lire :-) Très utile pour les jeunes mamans.

    audrey le
  • Merci pour l’article. C’est un bon résumé rapide à lire pour être certaine de ne pas mettre en danger son bébé

    Audray Pepin le
  • Ah tiens, pourquoi les mères végétariennes devraient être supplémentées en acide folique ?
    Merci pour cet article, de précieuses informations!

    Klayros le
  • Super article. Bravo pour cette information de qualité aux mamans allaitantes! 👏🏻

    Miren le
  • J’aurais aimé avoir ces recommandations quand j’étais enceinte. Merci pour cet article complet et bienveillant autour de l’allaitement :)

    Gladys le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.